Expert et Contrôleur d’Appareils de Levage

contact

Accueil > Contrôles > Contrôle Chariots élévateurs > Contrôle Chariots élévateurs

Contrôle Chariots élévateurs

Contrôle Chariots élévateurs VGP

Catégories d’appareils à Contrôler

• Catégorie 1 (Transpalettes électriques à conducteur porté)
Vérification générales périodiques non obligatoire

• Catégorie 2 (Gerbeurs électriques à conducteur accompagnant)
Vérification générales périodiques tous les 6 mois

• Catégorie 3 (Chariots élévateurs à fourches en porte-à-faux avec une capacité de levage inférieur ou égal à 6 T)
Vérification générales périodiques tous les 6 mois

• Catégorie 4 (Chariots élévateurs à fourches en porte-à-faux avec une capacité de levage comprise entre 6 et 10 T)
Vérification générales périodiques tous les 6 mois

• Catégorie 5 (Chariots à mat rétractable. Sont compris dans cette catégorie, les chariots à prise latéral, les chariots à poste élevable)
Vérification générales périodiques tous les 6 mois

Périodicité de contrôle des chariots élévateurs

La vérification générale périodique des chariots automoteurs élévateurs doit avoir lieu tous les 6 mois, pour les chariots n’ayant pas de fonction de levage telle que définie dans l’arrêté du 1er mars 2004, la vérification peut avoir lieu une fois par an.

Le vérificateur doit avoir à sa disposition, les éléments suivants :
• Manuel d’utilisation de l’appareil
• Certificat de conformité
• Carnet de maintenance
• Rapports des vérifications précédentes.

Vérifications générales périodiques VGP

➢ Examen de l’état de conservation (article 9)
Cet examen consiste à examiner en détail le chariot (compartiment moteur, châssis, poste de conduite…), de s’assurer de son bon fonctionnement mécanique et hydraulique, de vérifier la présence des différents dispositifs de sécurité, de contrôler l’usure des fourches et des chaines.

➢ Essai de fonctionnement (article 6b et 6c)
Cet essai a pour but de s’assurer du bon fonctionnement du freinage, de la direction, du dispositif de levage en effectuant un essai de charge correspondant à la capacité effective du chariot, de s’assurer de l’étanchéité du circuit hydraulique.

Mise ou remise en service dans l’établissement :

➢ Examen d’adéquation (article 5-1)
Cet examen consiste à vérifier que le chariot est adapté aux travaux de manutention à réaliser, celui-ci est réaliser sur la base d’un écrit établit par l’utilisateur.

➢ Examen de l’état de conservation (article 9)
Cet examen consiste à examiner en détail le chariot (compartiment moteur, châssis, poste de conduite…), de s’assurer de son bon fonctionnement mécanique et hydraulique, de vérifier la présence des différents dispositifs de sécurité, de contrôler l’usure des fourches et des chaines.

➢ Essai de fonctionnement (article 6b et 6c)
Cet essai a pour but de s’assurer du bon fonctionnement du freinage, de la direction, du dispositif de levage en effectuant un essai de charge correspondant à la capacité effective du chariot, de s’assurer de l’étanchéité du circuit hydraulique.

➢ Épreuve statique (article 10)
Cette épreuve consiste à faire supporter à l’appareil la charge d’essai pendant une durée déterminée, de façon à s’assurer de la tenue mécanique du mécanisme élévateur et de la stabilité du chariot. Le défaut d’étanchéité interne du circuit hydraulique sera également mesuré.

➢ Épreuve dynamique (article 11)
Cette épreuve consiste à tester le fonctionnement correct du chariot avec une charge d’essai. Le vérificateur teste l’efficacité de fonctionnement du freinage, de la direction, en marche avant et arrière, et vérifie le fonctionnement correct du mécanisme de levage.